LARADIOACTIVITE.COM

icon LE PHÉNOMÈNE
LE PHÉNOMÈNE
icon AU QUOTIDIEN
AU QUOTIDIEN
icon QUESTIONS DE DOSE
QUESTIONS DE DOSE
icon CHEZ LE MÉDECIN
CHEZ LE MÉDECIN
icon AU LABORATOIRE
AU LABORATOIRE
icon AU MUSEE
AU MUSEE
icon DANS LE NUCLÉAIRE
DANS LE NUCLÉAIRE
icon DECHETS RADIOACTIFS
DECHETS RADIOACTIFS

Une base de connaissances grand public créée et alimentée par la communauté des physiciennes et physiciens.

On appelle faibles doses des expositions pour lesquelles aucun effet nuisible n’a été observé chez l’adulte. La limite supérieure délimitant le domaine des faibles doses n’est pas définie précisément. Elle se situerait à une centaine de millisieverts. Selon cette définition les expositions de l’ordre du millisievert, rencontrées dans la vie courante, constituent de très faibles doses. L’absence d’observations dans ce domaine de doses n’est pas une preuve d’une absence d’effets des rayonnements ionisants. Elle signifie que ces effets sont trop faibles pour se manifester d’une manière claire.

Article de présentation : Effets des faibles doses

Définition(s) associée(s) :

Relation linéaire sans seuil

Retour au glossaire