LARADIOACTIVITE.COM

icon LE PHÉNOMÈNE
LE PHÉNOMÈNE
icon AU QUOTIDIEN
AU QUOTIDIEN
icon QUESTIONS DE DOSE
QUESTIONS DE DOSE
icon CHEZ LE MÉDECIN
CHEZ LE MÉDECIN
icon AU LABORATOIRE
AU LABORATOIRE
icon AU MUSEE
AU MUSEE
icon DANS LE NUCLÉAIRE
DANS LE NUCLÉAIRE
icon DECHETS RADIOACTIFS
DECHETS RADIOACTIFS

Une base de connaissances grand public créée et alimentée par la communauté des physiciennes et physiciens.

Foire aux questions

Que fait-on des déchets radioactifs ?

Il en existe tout une gamme, produits par l’industrie nucléaire. On dispose de solutions pour les déchets les moins radioactifs à courte durée de vie. Il suffit de les enterrer après conditionnement à faible profondeur et d’attendre. Les combustibles usés sortis des réacteurs qui contiennent des produits de fission sont très radioactifs. En France ces matières, traitées à l’usine de la Hague près de Cherbourg,  sont immobilisées au sein d’une matrice vitreuse puis placées dans des conteneurs. Ils sont actuellement entreposés dans des puits ventilés à la Hague. Leur radioactivité diminuant lentement, il est  prévu de les stocker à grande profondeur, à l’abri de l’eau, dans une couche d’argile du Bassin Parisien.

Liens : Gestion des déchets radioactifs et Durée des déchets

Sommes-nous radioactifs ?

Les atomes radioactifs sont répandus en très petite proportion partout dans  notre environnement. Les êtres vivants n’y échappent pas. Ainsi, un être humain de 80 kg émet 8000 désintégrations radioactives par seconde. Ceci peut paraître beaucoup mais c’est très peu, comparé aux milliards de milliards de milliards d’atomes du même être humain. 

Liens : Expositions internes

Comment mesurer la radioactivité ?

La mesure la plus courante est celle de la dose d’exposition aux rayonnements sur une certaine durée, à l’aide de dosimètres portés par les personnes exposées. Elle concerne le personnel pouvant être exposé aux radiations par exemple dans une centrale nucléaire ou une installation de recherche. On utilise également de petits compteurs de radiations, comme les compteurs Geiger pour suivre l’évolution de l’activité radioactive d’un endroit à l’autre.

Liens : Dosimetrie et Compteurs Geiger

Quelles sont les origines des radioactivités naturelle et artificielle ?

La radioactivité naturelle est due à la  présence d’atomes radioactifs dans notre environnement. Certains comme l’uranium déjà présents lors de la formation de la Terre, ont donné naissance à des descendants radioactifs, dont le radon, gazeux, principale composante de la radioactivité naturelle. D’autres  comme le carbone-14 ou le potassium-40 nous viennent des rayonnements cosmiques qui bombardent en permanence l’atmosphère.

Les activités humaines sont également à l’origine d’expositions aux rayonnements. La principale contribution à cette radioactivité artificielle est d’origine médicale (imagerie, scanners, thérapies), bien avant les retombées du nucléaire.

Liens : Radioactivité naturelle et Radioactivité artificielle

Que faire en cas d’accidents nucléaires ?

Tout dépend de la gravité de l’accident.  En cas de rejets de radioactivité dans l’environnement, il faut confiner les populations, ce qui fut le cas à Fukushima et permit d’éviter des décès. Ce ne fut pas le cas à Tchernobyl. Un des rejets dangereux dans les premiers jours et semaines, est celui d’une variété radioactive de l’iode qui se fixe sur la thyroïde. On s’en protège par l’ingestion de comprimés d’iode. A plus long terme, on se protège d’autres radioéléments en contrôlant la radioactivité des aliments. 

Liens : Modes d’expositions

Quels endroits sont les plus radioactifs ?


La radioactivité en provenance des sols provient de traces d’uranium et  de thorium présentes dans  roches comme le granit,  abondantes en Bretagne ou dans le Massif-Central. Ces deux espèces radioactives, qui ont l’âge de la formation de la terre, se transforment en plomb au terme d’une suite de transformations. Les rayons émis ne sortent pas de la roche et ne présentent  pas de danger, à l’exception  d’émanations du radon. Ce descendant gazeux de l’uranium est à l’origine de la principale exposition à la radioactivité naturelle. Une autre source d’exposition, est due aux rayons cosmiques. Elle augmente  avec l’altitude, par exemple lors de voyages en avion. 

Liens : Radioactivité naturelle et Radioactivité en vol

Pourquoi utiliser rayonnements et radioactivité en médecine ?

Les rayonnements et la radioactivité sont utilisés en médecine. Les rayonnements gamma aujourd’hui délivrés par de petits accélérateurs  sont utilisés pour des examens aussi courants que les scanners et les radiothérapies. La radioactivité proprement dite est utilisée pour l’imagerie nucléaire et dans certains traitements comme les curiethérapies. En imagerie scintigraphique, un radioélément comme le technétium se fixe sur des organes ou tissus à examiner pour fournir un diagnostic.  

Liens : Les examens scintigraphiques

Qu’est-ce que la radioactivité

La radioactivité se produit quand le noyau d’un atome est instable. Pour retrouver la stabilité, le noyau se transforme en émettant un rayonnement sous la forme d’un rayon alpha, un électron bêta ou un rayon gamma.  En dehors de cet événement, l’atome radioactif se comporte  normalement. L’instabilité est très variable, selon que l’espèce est peu ou très radioactives. L’émission gamma est généralement immédiate, l’émission bêta peut survenir vite ou prendre quelques années, l’émission alpha nécessite des durées pouvant atteindre des milliards d’années. La radioactivité décroit avec le temps.  Une espèce radioactive est  caractérisée par  sa période ou demi-vie, durée au bout de laquelle la moitié des désintégrations se seront produites. 

Liens : Périodes et activités

Pourquoi la radioactivité peut être dangereuse ?

La radioactivité est surtout dangereuse en cas d’exposition interne, à la suite d’ingestion d’éléments radioactifs. Les rayons émis, alpha et bêta surtout, traversent les cellules du vivant le long d’un parcours généralement court, endommageant principalement leur ADN. Les cellules  disposent de mécanismes de réparation qui suffisent pour de faibles expositions. Ce n’est plus le cas pour de fortes expositions, à l’origine d’effets appelés déterministes, pouvant aller jusqu’au décès. 

 Liens : Effets des rayonnements

Comment la fission de l’uranium produit de l’énergie ?

Certains gros noyaux atomiques sont très fragiles comme  l’uranium-235 et le plutonium-239. La capture d’un neutron par ces noyaux appelés fissiles provoque leur explosion en deux fragments accompagnés par plusieurs neutrons secondaires. Cette explosion libère une énergie très élevée, très supérieure à celle des sources d’énergie classique. 

Liens : Une grande énergie libérée

La radioactivité est-elle dangereuse ?

La radioactivité naturelle n’est pas dangereuse. L’exposition aux rayonnements peut le devenir  quand la source de rayonnement est intense (cas de certaines thérapies) où lors d’accidents nucléaires graves. Il existe des moyens de s’en protéger, comme les barrières de protection de l’énergie nucléaire.

Liens :  Radioactivité artificielle

D’où vient la radioactivité ?

La radioactivité se produit au coeur des atomes, dans le noyau atomique composé de protons et neutrons. Elle survient quand un noyau devient instable, parce qu’il est trop gros, possède trop de neutrons ou se retrouve dans un état excité. Pour retrouver la stabilité, le noyau émet un rayonnement appelé alpha, dans le premier cas, bêta dans le second et gamma dans le troisième.

Lien : Rayons alpha, bêta, gamma