LARADIOACTIVITE.COM

icon AU QUOTIDIEN
AU QUOTIDIEN
icon LE PHÉNOMÈNE
LE PHÉNOMÈNE
icon QUESTIONS DE DOSE
QUESTIONS DE DOSE
icon CHEZ LE MÉDECIN
CHEZ LE MÉDECIN
icon DECHETS RADIOACTIFS
DECHETS RADIOACTIFS
icon AU MUSEE
AU MUSEE
icon DANS LE NUCLÉAIRE
DANS LE NUCLÉAIRE
icon AU LABORATOIRE
AU LABORATOIRE

Une base de connaissances grand public créée et alimentée par la communauté des physiciennes et physiciens.

icon UNSCEAR 2000 (II)

UNSCEAR 2000 (II)

Analyse du rapport UNSCEAR 2000 sur les sources de radiations artificielles

Le « comité scientifique des Nations Unies sur les effets des radiations atomiques (UNSCEAR) » publie régulièrement des rapports sur l’exposition aux rayonnements naturels et artificiels. Ces rapports à l’échelle mondiale, sont destinés aux spécialistes et aux organismes de radioprotection. Elles sont une bible en la matière, mais par leur niveau et la masse d’information difficiles d’accès.

L’article qui suit est une analyse du rapport de l’UNSCEAR publié en 2000. Il permet de rendre abordables les points essentiels de ce rapport. Il fournit d’intéressants détails sur les sources d’expositions naturelles et artificielles.

L’article en anglais a été scindé en deux parties. La présente page donne accès à la seconde partie sur les sources d’exposition artificielles d’origines humaines, l’accès à la partie sur les sources naturelles, se faisant à partir des correspondantes.

Son auteur, M. Hans Vanmarcke travaille au laboratoire du SCK-CEN de MOL en Belgique. Il est spécialiste de la radioactivité naturelle et membre de la délégation Belge à l’UNSCEAR. Comme chef du département recherche en radioprotection il s’occupe de la radiobiologie, de la radioécologie et des évaluations radiologiques.

Le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK-CEN) a été créé en 1952 dans le but de permettre l’accès des milieux académiques et industriels belges au développement de l’énergie nucléaire dans le monde entier. Dès 1991, sa mission statutaire accorde une priorité : à l’étude des problèmes sociaux ; a la sûreté nucléaire et la radioprotection ; aux applications médicales et industrielles des radiations ; à la fin du cycle du combustible nucléaire.

Le SCK-CEN occupe environ 600 collaborateurs dont un tiers de diplômés universitaires.

M. Hans Vanmarcke est également un des auteurs d’un excellent ouvrage, clair et complet, traduit en français : Rayonnements ionisants : effets des faibles doses, H.Vanmarcke, L.Baugnet-Mahieu, J.P.Culot, P.Govaerts, L.Holmstock.