LARADIOACTIVITE.COM

icon LE PHÉNOMÈNE
LE PHÉNOMÈNE
icon AU QUOTIDIEN
AU QUOTIDIEN
icon QUESTIONS DE DOSE
QUESTIONS DE DOSE
icon CHEZ LE MÉDECIN
CHEZ LE MÉDECIN
icon AU LABORATOIRE
AU LABORATOIRE
icon AU MUSEE
AU MUSEE
icon DANS LE NUCLÉAIRE
DANS LE NUCLÉAIRE
icon DECHETS RADIOACTIFS
DECHETS RADIOACTIFS

Une base de connaissances grand public créée et alimentée par la communauté des physiciennes et physiciens.

icon Optimisation en médecine nucléaire

Optimisation en médecine nucléaire

Les risques d’exposition à la radioactivité lors d’examens de médecine nucléaire sont faibles en regard des bénéfices retirés de ces examens, mais il convient de prendre le maximum de précautions et d’en limiter la fréquence. Bien qu’ils ne relèvent pas de la médecine nucléaire, il faut étendre ces précautions au scanner et aux examens radiographiques qui sont très pratiqués, car ils exposent aux rayonnements.

En matière de radioprotection, le recours aux rayonnements repose sur les principes de la justification et d’optimisation. En médecine nucléaire, la « justification » consiste à n’irradier que si vraiment une information utile est escomptée pour les soins du malade, et « l’optimisation » à irradier le mieux possible, en limitant autant que possible la dose. En radiographie, il faut aussi limiter le champ de l’exposition, en protégeant les parties de l’organisme non concernées par l’examen.

Le médical, principale exposition non naturelle
Ce diagramme montre la contribution des diverses sources naturelles et artificielles d’irradiation (il s’agit de moyennes dans les pays développés).  On voit que la part du médical, principalement les examens radiographiques, l’emporte de très loin sur les expositions diverses dont celles des centrales nucléaires. C’est dans le domaine des soins médicaux que l’on peut espérer gagner le plus.
© IN2P3 (Source UNSCEAR). ©

Les médecins soulignent à juste titre le déséquilibre entre les crédits consacrés en radioprotection à réduire encore la dose du nucléaire, et les sommes beaucoup plus faibles consacrées à la réduction des expositions en médecine. Pourtant c’est dans le domaine médical que se trouve pour notre génération le principal « gisement » de réduction des doses.

Des mesures simples permettraient d’aboutir à cette optimisation sans nuire à la qualité des soins. Il suffit de privilégier, par exemple, une image utile plutôt qu’une belle image, de ne pas multiplier les radios pour un nouveau-né, ou encore de protéger par un écran lors d’un examen aux rayons X les parties sensibles qui ne sont pas examinées.

Les autres articles sur le sujet « Radioprotection »

Principes de radioprotection

Des règles de bon sens adaptées à la nature des rayons La nécessité de se protéger des radiations[...]

Radioprotection gamma

Un rayonnement pénétrant, difficile à absorber Les rayons gamma sont beaucoup moins dangereux que[...]

Atténuation des gamma

L’atténuation du rayonnement initial Des trois modes de radioactivité, la radioactivité gam[...]

Absorption des gamma

Des matériaux lourds pour absorber les gamma En matière de radioprotection atténuer les rayons ga[...]

Radioprotection neutrons

Un rayonnement dangereux et difficile aussi à absorber Le rayonnement neutronique est le plus dan[...]

Décontamination radioactive

Éviter tout contact, ingestion, inhalation Une des tâches de la radioprotection est la décontamin[...]

Justification et optimisation

Le recours aux rayonnements doit être justifié en médecine Les principes de « justification et d&[...]

Doses : limites légales

Une application du principe de précaution : des limites prudentes La réglementation française fix[...]

Réglementation et contrôle

Une réglementation sévère pour protéger des radiations La radioprotection a une longue histoire. [...]

Gestion des sources

Les règles de gestion des sources radioactives L’industrie et la recherche utilisent de longue da[...]

IRSN

Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) A côté de l’Autorité de sûreté nu[...]

Acteurs en radioprotection

Acteurs et bases de la réglementation en radioprotection Les règles de la radioprotection ne sont[...]