LARADIOACTIVITE.COM

icon AU QUOTIDIEN
AU QUOTIDIEN
icon LE PHÉNOMÈNE
LE PHÉNOMÈNE
icon QUESTIONS DE DOSE
QUESTIONS DE DOSE
icon CHEZ LE MÉDECIN
CHEZ LE MÉDECIN
icon DECHETS RADIOACTIFS
DECHETS RADIOACTIFS
icon AU MUSEE
AU MUSEE
icon DANS LE NUCLÉAIRE
DANS LE NUCLÉAIRE
icon AU LABORATOIRE
AU LABORATOIRE

Une base de connaissances grand public créée et alimentée par la communauté des physiciennes et physiciens.

icon Projet Manhattan

Projet Manhattan

Histoire du projet Manhattan, par J.Laberrigue-Frolow

La première pile atomique
Dessin d’architecte de la première pile atomique à Stagg Field, Université of Chicago
© AtomicArchive ©

Le projet Manhattan est né d’une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d’une guerre mondiale.

Son objectif était de réaliser aux États Unis un engin explosif très puissant basé sur la réaction en chaîne de fission atomique

La fission d’un noyau d’Uranium, par exemple, provoquée par un neutron, s’accompagne de l’émission de plusieurs neutrons, 2,5 en moyenne, qui à leur tour peuvent produire de nouvelles fissions et ainsi de suite ; c’est le mécanisme de la réaction en chaîne. La découverte de ces neutrons secondaires date de 1939. Moins de trois mois plus tard, Frédéric Joliot et ses collaborateurs décrivent dans leurs brevets comment un choix et un agencement convenables permettaient de construire des dispositifs producteurs d’énergie. La confirmation expérimentale vint en décembre 1942 avec la divergence de la pile de Fermi à Chicago.

Lire la suite dans l’article : Histoire du projet Manhattan (pdf) par J.Laberrigue